Une Alternative pour les élections municipales de 2020 à Montauban

Lu dans la Dépêche

« C’est une pré-campagne plutôt atone qui se joue en ce moment. Si le paysage des élections municipales des 15 et 22 mars est peu ou prou connu (lire ci-dessous), les forces en présence restent discrètes.

C’est dans ce contexte que le collectif baptisé «L’alternative pour Montauban» qui se présente comme «de gauche, écologique, citoyenne et solidaire» (1) a décidé, en bon challenger de la majorité de droite sortante de Brigitte Barèges,  d’abattre ses premières cartes.

Le coup d’envoi de la campagne sera donné jeudi 19 septembre à 20 h 30, à l’hôtel Villenouvelle. La démarche se veut innovante à l’opposé des campagnes électorales classiques où le programme et la liste, parfois les deux, étaient décidés en petit comité, dans les arrières boutiques des partis politiques : «Nous souhaitons co-construire notre projet dans une démarche participative avec les Montalbanais», ont expliqué hier Arnaud Hilion (PS), Rodolphe Portolès (PC) et Jeannine Meignan (Montauban Citoyenne), tous trois conseillers municipaux d’opposition». Cette phase de co-construction sera lancée jeudi pour s’achever avant la fin de l’année : «Nous allons ouvrir au public un site interactif sur lequel chacun pourra évoquer les points qu’il souhaite aborder, précise Rodolphe Portolès. Toutes ces contributions seront étudiées et serviront à amender le projet».

Quelle tête de liste ?

Jeannine Meignan renchérit : «Il y a un gros travail à faire et nous le ferons avec les Montalbanais, pas à quelques-uns».

Une vingtaine de thématiques (santé, logement, éducation, stationnement, déplacement, services publics…) feront l’objet d’autant d’ateliers de travail : «Nous espérons que les Montalbanais adhéreront à notre méthode, a noté Arnaud Hilion. Il faut une alternative à Montauban qui comme le département, avec un logiciel du 20e siècle».

Reste la liste et celle ou celui qui en sera le leader, appelé (e) à devenir maire en cas de succès. Promis, juré, la question n’a pas été tranchée ni même abordée par les membres du collectif : «Il faut prendre le temps de construire le projet et nous verrons après».

Arnaud Hilion et Rodolphe Portolès pressentis pour être la tête de liste sont sur la même longueur d’ondes.

Mais en janvier, tout devra être prêt pour tenter d’enrayer la machine électorale que Berigitte Barèges et ses amis préparent en coulisses. Les challengers ont quelques semaines pour se mettre en marche. Voire au sprint… »

(1) Collectif composé du PS, PC, PRG, Montauban Citoyenne, Europe Ecologies les Verts, Générations. s Montauban. 

Laurent Benayoun.