Lettre ouverte à la ministre de la santé : Entre indignation et colère, coup de gueule d’une aide-soignante !

Nous aussi, on pourrait vous répondre que nous vous avons comprise !

MAIS NON !

Après le serment d’Hippocrate,

Vient le temps du serment d’hypocrite !

Comment osez-vous faire semblant de douter que le système de Santé Publique a été sacrifié… ?

Comment osez-vous remettre en question les diagnostics de vos homologues médecins ayant prescrit les arrêts maladie de soignants en grandes souffrances que vous semblez être la seule à vouloir ignorer… ?

Comment osez-vous nous parler de notre devoir quant votre éthique se résume à quelles déclarations tant démagos qu’insultantes, visant surtout à protéger vos intérêts…

Comment osez-vous proposer de nommer des « commissions de travail » payées avec l’argent des français pour aboutir un jour peut-être à des analyses obsolètes et surtout illégitimes… ?

Comment pouvez-vous espérer nous faire croire que vos chers $ amis bureaucrates seraient plus qualifiés que nous => quelques milliers de soignants de terrain qui vous dressons unanimement le même Bilan… ? (Toujours les mêmes qui font le boulot !).

Comment osez-vous douter de nos témoignages, de nos souffrances, de notre sincérité et surtout de nos valeurs… ?

Comment osez-vous bafouer et trahir les citoyens français, en les privant d’un système de santé décent et humain alors que vous devriez avoir à cœur de les servir !? D’autant que contrairement à nous, vous disposez de notre argent public !

Comment faut-il vous le dire, les services d’urgences de notre pays agonisent et dans leur sillage les hôpitaux publics… ?

Ouvrez les yeux, vous faites le choix depuis de nombreuses années de nous priver de personnel et de moyen, force est de constater que sous le gouvernement « en marche », la santé publique ne cesse de reculer…nos couloirs ressemblent à ceux du 18ème siècle !