Les Urgences

Voici un communiqué des syndicats CGT  FO CFDT de l’hôpital de Montauban

Les personnels sont , comme beaucoup de personnels en France, en grève.

Madame la Ministre il faut traiter les Urgences en urgence !

CGT HÔPITAL DE MONTAUBAN

CGT-FO-CFDT 🚨 URGENCES HÔPITAL DE MONTAUBAN EN GRÈVE ILLIMITÉE 🚨

URGENCES HÔPITAL DE MONTAUBAN EN GRÈVE ILLIMITÉE
Notre grève => Votre santé
Notre mission => Vous soigner
Nos valeurs => Avec dignité
HOPITAL DE MISÈRE = USAGERS EN COLÈRE = PERSONNEL EN GALÈRE
Comme partout en France, notre direction ne parle plus que le langage des chiffres, des budgets, des restrictions, fermetures de lits et de services de soins, suppressions de postes, etc…
A nous de vous parler chiffres :
  • Environ 40 000 passages aux urgences en 2018.
En 20 ans, on est passé de 55 à 110 patients reçus par jour en moyenne ! Soit une augmentation d’activité de 100%,
  • Et en parallèle une augmentation minime des effectifs : Infirmières, Aides-soignants, agents d’accueils, assistantes de régulation, ambulanciers, brancardiers,
  • Un engorgement quotidien pouvant atteindre 8h00 d’attente aux Urgences, qui a une répercussion sur la prise en charge décente des patients,
  • Une augmentation des violences, soit plus de 660 interventions du service de sécurité en 2018 et 2 infirmières en arrêt pour accident de travail suite à des agressions physiques. Et toujours pas d’agent de sécurité sur place en permanence !
  • Dans un récent article le Dr Eric Henry s’inquiète qu’au cours de leurs carrières,50% des soignants seront concernés par le « Burn Out » !
  • De trop nombreux suicides nous privent tous de belles âmes tuées par des managements toxiques, des cadences impossibles, des restructurations aberrantes décidées par des bureaucrates refusant d’entendre et de prendre en compte les besoins du terrain…
Pour les soignants que nous sommes, « l’expérience habite nos têtes et guide nos mains, mais elle demeure sans valeur si elle n’implique pas aussi le cœur. »
Au pays des droits de l’homme, patients et soignants revendiquent de ne pas être réduits à de basses équations de rentabilité…Pour nous tous, Mr le directeur, « une vie n’a pas de prix ! » Derrière chacun de ces chiffres, nous on vous parle de vies humaines !
La qualité des soins est dépendante de l’effectif présent sur tous les postes chaque jour. Nous voulons de l’humanité dans nos prises en charge et pouvoir assurer une surveillance correcte de nos patients.
Nous ne sommes pas responsables du déficit de l’Hôpital.
Nous avons besoin du soutien de la population face au mépris de notre direction.
En savoir plus
62019848_2392722524344804_5667565816472666112_n