Rappel: communique de RESF

Rassemblement samedi 9 mars 11 heures devant la préfecture

Réseau Éducation Sans Frontières 82 a appris lundi 4 mars que, par manque de places d’accueil, l’État français fait le choix de jeter à la rue une trentaine de personnes dont des enfants et 2 bébés.

Ce sont des demandeurs d’asile déboutés hébergés jusqu’alors au 115 (hébergement d’urgence). Or le 115 a vocation à accueillir sans condition toute personne sans domicile.

Cet acte inhumain est le résultat de la politique menée jusqu’à ce jour en France et en Europe. Nous dénonçons cette politique qui va à l’encontre des conventions internationales des droits de l’homme et des droits de l’enfant pourtant signées par la France.