Conseil municipal du 11 février 2019

Interventions de  R Portoles, élu de Montauban citoyenne .

Délibération n°11: Établissements scolaires – Lancement d’un audit sur les bâtiments scolaires

La ville de Montauban possède aujourd’hui trente-huit écoles publiques pour accueillir plus de 5 300 élèves.

Si l’on en croit les informations apportées dans la délibération, 61% de ces établissements (23 écoles) ont au moins 60 ans voire bien plus pour près d’une dizaine d’entre eux. Ce soir, je me réjouis de voir que mes nombreuses alertes, lors de précédentes séances de ce conseil municipal, sur l’état de ces bâtiments scolaires soient enfin entendues. Cet audit est une bonne chose et permettra j’espère d’avoir un éclairage honnête qui débouchera nécessairement sur un plan ambitieux de rénovation pour les années à venir et qui n’occultera pas non plus la nécessaire construction d’une nouvelle école sur le nord de la ville (voir situations de Birac, C.Claudel et J.Moulin sur le secteur)

Je profite aussi de cette délibération pour évoquer la situation de l’école maternelle F.Dolto qui se voit menacée injustement d’une fermeture de poste. Je tiens à rappeler à cette assemblée quelques éléments qui nous permettront de défendre ensemble ce poste devant le DASEN.

En effet, cette école est tout d’abord située en REP, avec des populations fragiles qui méritent une attention particulière. On a demandé à l’équipe pédagogique de développer un bilinguisme Occitan depuis 2013, ce à quoi elle a répondu positivement. On lui a ensuite imposée une classe UEMA Autisme avec 7 jeunes enfants, là encore l’équipe enseignante et le personnel territorial se sont investis avec professionnalisme et avec beaucoup de motivation pour permettre l’inclusion la mieux réussie de ces jeunes. Aujourd’hui, quelle est leur récompense ?  Parce qu’il manque quelques élèves l’école perdrait un poste d’enseignant et une ATSEM. Comment peut-on penser que dans ces conditions l’accueil de ces jeunes autistes puisse se faire dans de bonnes conditions ? Seront-ils sacrifiés sur l’autel des moyens alloués à notre département ? Je vous demande donc, Madame le MAIRE, de mettre toute votre énergie dans le soutien de cette école de façon à préserver les deux postes menacés. Merci.

Réponse de Mme le maire : Audit sur les bâtiments scolaires car besoin de toiletter les établissements, mais pas de risque de sécurité, la population peut être rassurée. Concernant la nouvelle école sur le nord de la ville on met en attente car au regard des effectifs actuels les travaux effectués devraient permettre de faire face !

Délibération n°6: Désaffection et déclassement du bâtiment embarcadère sis Place Lalaque.

Le quartier de Villebourbon est en pleine transformation, il mérite d’être réhabililté, modernisé et de recevoir de nouveaux équipements. Nous en sommes conscients et pas opposés.

En 1930 il fut l’un des plus meurtris par la grande crue. Il fut ensuite reconstruit et le bâtiment dont nous parlons fait partie de cette reconstruction. L’embarcadère est comme la Maison du peuple, en CV, comme  le club nautique, et d’autres bâtiments, emblématiques de notre histoire. On ne peut le traiter comme une vulgaire construction. D’ailleurs vous rappelez son classement à l’inventaire.

Pourtant l’histoire se répète , comme le Club Nautique, il va perdre son usage public. Nous nous étonnons qu’au moment où vous entamez des réunions de quartiers vous n’ayez pas discuté préalablement avec les habitants de Villebourbon et leurs associations de l’avenir de ce bâtiment. Vous dites que « M. Chohra s’est approché de la commune », on a l’impression que nous sommes suspendus aux projets du privé. Nous regrettons que nous n’ayons pas nos propres projets pour ce bâtiment.

Nous n’avons rien  contre les entreprises, ni contre celle-ci en particulier ; nous n’avons pas la compétence pour porter un avis sur ce type de  projet .

Mais nous redisons: est-ce que la priorité de la collectivité n’est pas la satisfaction des besoins de nos administrés, avec comme boussole l’intérêt général ?

Je rappelle ici le manque de locaux pour des associations . Il n’est pas rare qu’à la Maison des associations av Hamecher il y ait 3 associations qui se partagent le même local…

Réponse de Mme le maire : j’ai toujours en tête l’intérêt général. Nous avons deux bâtiments classés. Le Club Nautique et l’Embarcadère. Je peux vous assurer ce soir qu’aucun ne sera vendu.

Pour l’embarcadère, on peut aller jusqu’à un bail de 12 ans, avec le souci des intérêts de la ville et de développer des projets qui dynamisent les quartiers.