Conseil municipal : projet de budget 2019 (suite)

Les interventions des élus.

Jeannine Meignan:

Puisque la gestion parait saine, il faudrait voter le budget en vous faisant confiance.C’est oublier que le budget n’est que le moyen d’exécuter une politique, et votre politique pour Montauban, nous ne la partageons pas.Vous avez offert au privé des pans entiers des services communaux, sans que les avantages pour la collectivité ne soient démontrés. Vous avez placé la culture sous contrôle, ce qui a entrainé la disparition d’événements culturels phares. Les transports en commun sont incapables de se substituer à la voiture. Le centre ville présente le paradoxe d’être de plus en plus rénové et embelli, mais les commerces et les services l’abandonnent. Une partie des bâtiments communaux sont délabrés, mal isolés, alors que les associations manquent de locaux. Les dépenses dans la vidéo surveillance ne cessent d’augmenter sans que les actes de vandalisme et  d’incivilité ne reculent, malheureusement. Enfin pour le dire courtoisement, nous n’avons pas la même conception pratique de la démocratie.

Rodolphe Portolès:

Le projet de budget 2019 confirme le redressement des finances commencé en 2015. Mais on voit aussi comment vous comptez financer les grands travaux engagés tous en même temps, dont les livraisons commenceront l’an prochain. En fait, les prêts ont été signés en 2018, mais ne commenceront à être remboursés que fin 2019 (pour 9 millions) et en 2020 (pour 12,5 millions). Soit plus de 21 millions de dette supplémentaire qui viendront s’ajouter aux emprunts actuels.  Il faut donc s’attendre à une remonter de l’endettement d’ici 1 an ou 2. Le redressement de la dette s’est fait sur une stratégie de report des gros emprunts avec des conséquences évidentes après les élections.