Conseil Municipal du 17 /12/ 2018. Communiqué de nos élus de montauban citoyenne.

les interventions de nos élus lors de ce conseil municipal  sur:

-Les indemnités des élus.

Les échanges vifs ont débuté dès la deuxième délibération, avec la modifications des indemnités de Mme le maire, de ses adjoints et de ses conseillers municipaux (l’opposition ne bénéficiant d’aucune indemnité ….).

La ville de Montauban étant chef-lieu de département, le Conseil Municipal pouvait voter une augmentation de 25% de l’enveloppe globale. De plus, la ville ayant était attributaire de dotations spécifiques de l’état dans le cadre du Contrat de la politique de la Ville, le conseil municipal pouvait aussi majorer les indemnités du maire et des adjoints à la hauteur de la strate des villes juste supérieur (+ de 100 000 ha). Cela correspondait à des sommes importantes qui demandaient aux yeux des élus de Montauban Citoyenne clarté et transparence.

La majorité municipale a refusé cette transparence et n’a répondu à aucune des questions simples  posées.

Pour info, le montant global brut de l’enveloppe qu’il se partagent pour l’année est de 493 000€ (ils auraient pu prétendre en toute légalité à 688 000€).

  1. Quelle est l’indemnité de Mme le maire avant la délibération, et après la délibération ?
  2. Quelle est l’indemnité des adjoints avant la délibération, et après la délibération ?

Aurait-on des choses à cacher, dans un contexte national difficile, où des personnes se battent depuis plus d’un mois pour obtenir un salaire digne …. ? En tout cas les non réponses appellent à interprétation.   Nous n’avons pas voté cette délibération.

-Le budget
Sur le budget, la gestion actuelle, plutôt saine permet de maintenir une dette par habitant acceptable, mais, M.Levi reconnaît un transfert de plus de 21 millions d’euros d’emprunts nécessaires aux travaux actuels de la ville, pour un remboursement qui commencera en 2019 et 2020, soit après la prochaine échéance électorale municipale ! Un sacré héritage pour la prochaine équipe, d’autant plus que d’ici la fin du mandat, aucun emprunt actuel n’arrivera à terme ! Nous avons rappeler aussi que le budget n’est que le moyen d’exécuter une politique et que nous ne partageons pas la politique de Mme Barèges !
Nous n’avons pas voté cette délibération.
-Le règlement local de publicité 
Nous avons reconnu certes des avancées, avec un zonage qui définit des dispositions différentes selon que l’on se trouve en centre ville ou en périphérie. Mais il reste encore des panneaux de 6m2 sur le domaine privé. l’autorisation de la publicité sur le mobilier urbain ne va pas non plus dans le bon sens. Enfin l’autorisation de panneaux lumineux et animés reste une aberration. En conclusion, nous partageons la volonté de réglementer, mais nous avons une impression d’inachevé. Il fallait donc aller plus loin.
Nous nous sommes abstenus sur cette délibération.

-Question orale

Madame le Maire,

L’association des maires ruraux a décidé de mettre en place depuis quelques temps des cahiers de doléances à la disposition des populations.

Depuis, un certain nombre de communes leur ont emboité le pas comme par exemple :  Ivry, Genevilliers, Saint-Etienne, et plus près de nous Ramonville, pour ne citer que celles-là.

Nous vous proposons donc, dans cette période de revendications, d’organiser aussi cette consultation, afin de permettre à la population montalbanaise de s’exprimer démocratiquement. Qu’en pensez-vous ?

Jeannine Meignan et Rodolphe Portoles