Transports et transports scolaires (suite) La ligne 4 :c’est gagné!

Lors du dernier conseil municipal du 8 octobre nos élus ont interpellé  madame le maire. Manifestement ce fut efficace : La LIGNE 4 : C’est gagné

La question des élus de Montauban Citoyenne

Depuis la rentrée scolaire 2018, nous sommes interpellés par de nombreux montalbanais(es) sur des dysfonctionnements du service de bus des TM, notamment au niveau des scolaires.

Nous avons constaté par nous même les problèmes rencontrés sur le réseau, notamment sur la ligne 4 , Hippodrome-Montbenon.  Des enfants de maternelle, âgés de 3 ans, doivent être levés à 6h30, soit trois quart d’heure plus tôt que l’an dernier, pour prendre le bus de 7h40, car, celui de 8h20 a été supprimé, et ce, sans aucune consultation des usagers. Ces enfants arrivent à Plaisance à 7h55, proche des écoles Camille Claudel, pour des classes qui débutent à 8h45, ce qui occasionne, vous en conviendrez, un surcroît de fatigue évident en allongeant leur présence à l’école de près d’une heure et une perte de sommeil. Je ne vous parle même pas des conditions de transports …..

Nous avons souhaité rencontrer Monsieur RIO le nouveau directeur des TM, pour lui faire part des retours de terrain (au delà d’ailleurs de la ligne 4) et voir avec lui quels aménagements éventuels on pouvait envisager. Faute est de constater que ce monsieur ne connaît pas les règles fondamentales de la démocratie, en refusant de recevoir deux élus de la ville. 

Nous l’avons sollicité une nouvelle fois par courrier recommandé.

Le problème restant toujours entier, c’est pourquoi, nous vous demandons, Madame le Maire et aussi en tant que Présidente de la Communauté de Communes du Grand Montauban, d’intervenir au plus vite, pour gagner du temps, auprès du directeur des TM pour que soit remis en circulation le bus de 8h20 sur la ligne 4 et répondre ainsi à un besoin urgent de Service Public.

C’est acquis : Un bus partira de l’hippodrome à 8h20 et amènera les enfants à 8h33 à proximité de l’école à partir de la rentrée de Toussaint. Mais il aura fallu la détermination des parents, des membres de l’association, du parti communiste et un fort écho sur les réseaux sociaux pour aboutir à une solution somme toute de bon sens puisqu’elle existait par le passé.