– 1 – Edito

Tout va très bien, tout va très bien ….

A l’instar de la célèbre chansonnette de Ray Ventura, la lecture de la revue propagandiste ‘’Ma Ville’’ chaque mois, tente de nous convaincre qu’à Montauban, tout va très bien, tout va très bien !

Oublié complétement l’état des routes et des chemins, du manque d’éclairage public, de la déshérence des hameaux et de certains quartiers au profit du clinquant et du somptuaire.

Considéré comme secondaire, voire négligeable, la situation de certaines rues du centre ville : dans un état de léthargie ou de coma avancé, sacrifié au nom du consumérisme échevelé et du développement des grandes surfaces.

Effacées les insuffisances dommageables en matière d’éducation : une seule école nouvelle en 17 ans, du bricolage dans les autres écoles et un désengagement mesquin sur le Centre Universitaire … Tout en se glorifiant  d’un label « ville, amie des enfants » …

« Tout va très bien, tout va très bien », tellement bien que la ville accumule les contentieux avec des entreprises ou des particuliers, sans oublier, cerise sur le gâteau que le premier magistrat de la ville est mis en examen ( présomption d’innocence ) et engagé dans une longue procédure dont les contribuables montalbanais règlent depuis plusieurs années les frais d’avocat !

‘’Un tout petit rien, un incident, une bêtise, tout va très bien, tout va très bien !’’